L’observation de son cycle par la symptothermie ne s’acquiert pas en un jour et pendant ce laps de temps, un nombre de questions se pose. C’est pourquoi cet article a pour objectif de répondre à la question : comment commencer la symptothermie en douceur en te donnant les étapes et les outils nécessaires.

Prends le temps de te renseigner et de lire

A l’heure actuelle, faire le choix de la symptothermie , c’est faire le choix audacieux d’aller à contre-courant d’une grande partie de la population et même souvent à l’encontre de l’avis médical.

Il est donc nécessaire de prendre le temps de te renseigner pour bien comprendre l’enjeu et d’être capable d’assumer ton choix face à toutes personnes qui pourrait émettre un jugement.
Cela te permettra de vivre la transition sereinement et de ne pas abandonner à la première remarque, 99% du temps non fondée sur des connaissances solides.

La contraception est un choix personnel et un choix de couple, en dehors d’un problème de santé, ce n’est pas aux soignants de décider quelle contraception est la mieux pour toi.

En parallèle, la méthode demande un temps d’apprentissage et de compréhension, sa fiabilité va donc dépendre de ton implication ainsi que de celle de ton partenaire.
Cette phase de renseignement est donc un premier pas dans cette démarche.

Tu trouveras plusieurs ressources sur mon site :

Je télécharge l’extrait du guide de la méthode symptothermique
comment commencer la symptothermie

Voici quelques lectures complémentaires avec les liens pour les obtenir * :

Que se passe t’il dans mon corps
Cycle féminin et contraceptions naturelles
L’art de vivre sa fertilité
Naturel et fiable Le manuel

Fais le point sur la méthode et ton mode de vie

Il n’existe pas de méthode parfaite, si ce n’est celle que tu choisis et que tu maîtrises.

Donc par conséquent, quel que soit ton choix, il y aura des avantages et des inconvénients.
La méthode peut s’adapter à tout le monde : jeune maman, horaires décalés, célibataire …

Une fois qu’elle sera acquise, elle sera un réflexe dans ton quotidien, mais la période d’apprentissage va forcément te demander plus d’implication et de temps, il te faudra donc que tu t’accordes ces quelques semaines d’enseignement.

Quelques questions à te poser concernant la symptothermie :

  • As-tu envie de découvrir comment ton cycle fonctionne ?
  • Es-tu prête à prendre le temps de te former ?
  • Envisages-tu un moyen barrière (préservatif, diaphragme…) ou de modifier ta sexualité ou encore de pratiquer l’abstinence de pénétration pendant les périodes de fertilité ?
  • Es-tu prête à t’offrir une formation avec une professionnelle ?
  • Ou es-tu prête à passer du temps à te former seule pendant plusieurs mois et à patienter ?

Toutes ces questions sont valables pour toi ET ton partenaire.

Si tu es en couple : parles avec ton partenaire

Pour commencer la symptothermie, il sera nécessaire à un moment ou à un autre d’impliquer ton partenaire. Une grosse partie de la clé de la fiabilité passe par là.
C’est un des rares choix qui permette d’inclure ton partenaire, il serait dommage de s’en priver non?

Jusqu’à preuve du contraire, nous sommes fertiles à deux. Une femme est fertile une semaine par cycle environ alors qu’un homme est fertile tout le temps.

Mais au delà du vécu à deux, le passage à ce genre de méthode peut être très effrayant pour un homme.
Au début, ce n’est pas toujours simple en tant que femme de faire confiance à la méthode. Alors imagines pour un homme qui doit se baser sur les observations d’un corps qu’il ne connait pas.

Il y aura peut-être besoin d’un peu de temps et d’explications et il est donc important de lire et de comprendre à deux.
Voire même de vous former à deux.
C’est un soutien au quotidien et une charge contraceptive partagée.

Choisis une méthode et procures-toi les outils nécessaires

Il existe plusieurs types de méthodes symptothermiques, peu importe celle que tu choisis, les fiabilités sont plus ou moins équivalentes et restent très fiables, mais les règles diffèrent d’une méthode à l’autre.
Le principal est donc de te tenir à celle avec laquelle tu commences.

1/ Un guide pour les observations

Je télécharge l’extrait du guide de la méthode symptothermique

2/ Un cyclogramme vierge pour noter tes observations

Tu trouveras un cyclogramme vierge pour noter toutes tes observations par ici.

3/ Un thermomètre basal

Tous les thermomètres ne conviennent pas.
Tu auras besoin d’un thermomètre basal, c’est à dire double décimale, tu ne les trouveras pas en pharmacie à moins de les commander.
Voici un lien en ligne pour l’acheter :

Cyclotest Bivea *

Directement chez le fournisseur Bivea, en profitant d’une réduction de 15% en utilisant le code : ALINEM15.

symptothermie thermomètre

Pour commencer la symptothermie, il faut te former

La méthode ne s’improvise pas ! Tu imagines si tu avais cherché à tout comprendre la première fois que tu as eu un livre entre les mains ?

Tu as d’abord appris à déchiffrer les lettres, puis peu à peu, tu les as mis ensemble pour former des mots.
Puis, les mots réunis avec un soupçon de conjugaison et de grammaire t’ont permis de faire des phrases.
Finalement, tu as pu lire des romans, des fictions et/ou des biographies…

La métaphore appliquée à ton cycle, ça donne quoi ?

Tu commences par déchiffrer les signes de ton corps qui correspond à un nouveau langage.
Une fois acquis, tu lieras les signes entre eux pour interpréter ta fertilité et ta santé : c’est l’histoire de ton cycle qui s’écrira au jour le jour.

Car chaque cycle est différent et c’est ce qui fait la magie de cet apprentissage et de cette méthode.

Si tu souhaites apprendre seule

Si tu décides de te former seule à l’aide de livre ou manuel, prévois plusieurs mois d’apprentissage pour bien comprendre ton cycle puis pour l’interpréter.
Je te conseille de continuer à te protéger pendant les périodes fertiles sur une période de 6 mois et de prendre un rendez-vous avec une formatrice au moins une fois pour affiner tes observations et ta compréhension et assurer ta fiabilité contraceptive.

Si tu souhaites te faire accompagner

« Une étude a montré que sous la direction d’une formatrice, 93% des utilisatrices ont pu repérer des signes interprétables de leur mucus cervical dès le premier cycle d’observation ! ** »

De plus, la méthode symptothermique a montré une fiabilité de 99,6% quand les couples étaient formés par une formatrice.

Imagines que tu aies dû apprendre à lire seule ?
Je reconnais que c’est possible, sauf que ça te prendra plus de temps et d’énergie tout en traversant des phases de doutes et de découragement. Et tu ne seras jamais certaine d’avoir tout bien mis en place pour ta situation précise.

Avoir un suivi avec une professionnelle t’assurera un gain de temps, d’énergie et surtout un soutien pour passer les moments délicats.

Si tu souhaites en savoir plus, tu trouveras toutes les offres de formation sur cette page.

Voilà selon moi les premières étapes pour commencer la symptothermie.
J’espère que cela te donnera la confiance nécessaire pour passer le cap. Et s’il te reste la moindre question, n’hésites pas à me contacter par mail, sur Instagram où je suis assez active ou sur le groupe Facebook.

* Cet article comporte des liens affiliés, c’est à dire que je touche une commission sans que le prix ne sois changé pour toi.
Tous les articles que je conseille sont des articles que j’ai personnellement testés, achetés ou dont j’ai entièrement confiance.


** A prospective multicentre trial of the ovulation method of natural family planning. I. the teaching phase


2 commentaires

EMILIE PARIENTE · 2 avril 2021 à 20 h 31 min

Bonjour, je voudrais savoir si il est possible de commencer la sympthotermie à 45 ans après une vie sous pilule puis sous stérilet. Merci

AlineM · 6 avril 2021 à 11 h 30 min

Bonjour Emilie,

La réponse courte : oui il est tout à fait possible de commencer la symptothermie n’importe quand quelque soit la situation.
Sachant que la méthode s’adapte à la période de la pré-ménopause aussi, donc elle sera tout aussi adaptée aux périodes qui suivront.

As-tu actuellement des hormones ou est-ce un stérilet en cuivre ?

Chaque femme réagit différemment après l’arrêt des hormones et ou d’un stérilet, du coup difficile à dire en avance si cela sera compliqué ou non.
Il n’y a qu’en testant qu’on saura 🙂

Il faut juste être prête à se découvrir et être impliquée pour se former.

Belle découverte si tu souhaites de passer le cap.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.